Quel chemin parcouru ces 4 derniers mois ?

5 étapes de travail ont eu lieu entre avril et juillet 2024.

  • Celle de la qualification de l’auto-saisine et sa validation en conseil communautaire
  • Celle de l’identification des facteurs psycho-sociologiques en jeu dans le comportement d’habiter. L’enquête dont les résultats seront présentés à la rentrée permettra de contextualiser les facteurs d’influence du comportement d’habiter dans les Mauges.
  • Celle de l’identification d’un argumentaire en faveur d’un changement d’habitat.
  • Celle de la compréhension des obligations et contraintes d’urbanisme à horizon 2030 et 2050 autour de la Zéro Artificialisation Nette.
  • Celle de la visite d’une friche industrielle réhabilitée en logements à vocation mixte dans la Manufacture des allumettes à Trélazé

Une étude a été réalisée auprès de 1000 participants pour identifier les tendances de facteurs de comportements dans les Mauges et identifier les potentielles stratégies d’action.

Les idées forces à ce jour :

Il est nécessaire de changer d’habitude de se loger et de consommer. Ce changement d’habitude tend à aller vers plus de :

  • Partage de l’espace urbanisé
  • Solidarité/vie collective
  • Commodités
  • Valorisation des espaces naturels

MAIS le changement à grande échelle semble compliqué, même s’il peut avoir un effet positif sur :

  • Le budget des ménages
  • La solidarité entre les habitants
  • La préservation du patrimoine naturel
  • Les relations sociales
  • La proximité des services
  • Le bien-être des personens
  • Le patrimoine bâti des communes

CAR le modèle propriétaire pavillonnaire et son étalement urbain reste majoritaire, il est synonyme de confort et de réussite sociale.

CAR il existe un attachement affectif et financier au logement qui diminue la mobilité résidentielle et instaure une réelle tension entre les envies individuelles et le besoin collectif.

TOUTEFOIS il est nécessaire de répondre aux urgences écologiques et sociales:

  • De diminution du coût environnemental de l’habitat
  • De desserrement des ménages et d’augmentation du nombre de logements

MAIS, nous nous demandons encore comment agir, conscients que les projets d’aménagement prennent du temps et que la culture des Mauges autour de la protection de la famille dans sa maison individuelle est difficile à faire évoluer…

POURTANT, la solidarité maugeoise n’est pas insensible à faciliter l’accès au logement et à la propriété et favoriser le vivre ensemble.

ALORS, une image s’esquisse comme un peu plus désirable que les autres, au fur et à mesure, sans être encore vraiment très nette : celle de la maison en centre bourg. Celle d’un espace aux nouvelles normes environnementales, rénovées avec goût et qualité permettant de réaliser des économies tant financières qu’écologiques. Celle où l’accessibilité est le maitre mot et l’espace naturel valorisé. Il reste les nuisances sonores de voisinages et le besoin impérieux d’intimité qui brouillent le tableau…

ENFIN, une démarche s’étoffe et s’affirme de séance en séance :

  • celle de demander aux proches, aux familles mais aussi et surtout aux jeunes du territoire et peut être d’ailleurs leurs envies et leurs projets d’habiter pour demain…
  • celle d’expliquer la problématique du logement et de l’habitat sur le territoire au grand public par une communication adaptée vers les habitants
  • celle de pouvoir imaginer ce que cela donnerait en 2050 dans le bourg de nos communes respectives…

Pour mémoire, IdéÔ Mauges s’est donné le rôle de révéler les transformations à l’œuvre ou à anticiper.

Nous n’avons pas terminé les visites ni les réflexions mais déjà nous identifions des questions et des tensions autour de l’individuel et du collectif, de la transformation sociétale du droit de la propriété, de l’émergence de modes d’habiter alternatifs que nous allons visiter et la restitution prochaine de la consultation des habitants par l’enquête….

Vous aviez aussi envisagé la création un objet/ un espace / une démonstration visuel(le) pour sensibiliser sur la question de l’habitat dans les Mauges et susciter les débats clefs pour changer le regard et faire évoluer les croyances et ainsi peut être un peu faire bouger le comportement d’habiter dans les 20 années à venir.

Nous créerons cet objet grâce à un travail de synthèse de toutes nos réflexions et l’élaboration d’une ligne de conduite collective sur le message à travailler. Sur la mise en forme de cet objet, nous pourrons compter sur un prestataire qui nous aidera à lui donner vie et le tester avant de le livrer aux élus de Mauges Communauté.

Aller au contenu principal